1

Projet Alimentaire Territorial

Rapprocher agriculture locale et consommation locale

Prévus dans la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt du 13 octobre 2014 (Art 39), les projets alimentaires territoriaux sont élaborés de manière concertée à l’initiative de l’ensemble des acteurs d’un territoire. Ils s’appuient sur un diagnostic partagé faisant un état des lieux de la production agricole locale et du besoin alimentaire exprimé au niveau d’un bassin de vie ou de consommation, aussi bien en termes de consommation individuelle que de restauration collective.

 

Quels sont les enjeux ?

Les projets alimentaires territoriaux répondent à l’enjeu d’ancrage territorial de l’alimentation et revêtent :

  • Une dimension économique : structuration et consolidation des filières dans les territoires et mise en adéquation de l’offre avec la demande locale ; contribution à l’installation d’agriculteurs et à la préservation des espaces agricoles sans lesquels la production n’est pas possible.
  • Une dimension environnementale : développement de la consommation de produits issus de circuits de proximité ; valorisation d’un nouveau mode de production agro-écologique, dont la production biologique.
  • Une dimension sociale : c’est un projet collectif, fondé sur la rencontre d’initiatives, et regroupant tous les acteurs d’un territoire ; il contribue à une identité et une culture du territoire et permet de valoriser les terroirs.

En 2018, les élus des communautés de communes de Pré-Bocage Intercom et de La Vire au Noireau ont souhaité travailler en commun pour mettre en place à l’échelle des deux territoires, un projet alimentaire territorial en partenariat avec l’Etat, la Chambre Régionale d’Agriculture du Calvados, le Département du Calvados, la Région Normandie notamment.

L’objectif est de co-construire avec l’ensemble des acteurs, une stratégie pour favoriser l’économie agricole locale. Producteurs, intermédiaires, consommateurs, gestionnaires de la restauration collective, restaurateurs, artisans, GMS… Tous les acteurs sont concernés.

 

Deux élus ont été désignés pour travailler sur le projet alimentaire territorial :

Mme Picard, Maire déléguée de Danvou-la-Ferrière, commune nouvelle Les Monts-d’Aunay, conseillère communautaire.
Frémond, Maire de Tracy-Bocage, conseiller communautaire.

+ d’informations : Service développement économique : 02 31 77 57 48